Ouverture à Goma du forum environnemental sur l’agriculture dans la transition agro écologique

0 Shares

Les acteurs des secteurs agricole et environnementaux de la République démocratique du Congo, et ceux de la région du Grand-Lacs réunissent à Goma, capitale de la province du Nord-Kivu pour échanger autour des pratiques des exploitations agricoles familiales et des dispositifs d’accompagnement des organisations paysannes et autres structures d’encadrement dans le développement de systèmes de production agricole durables dans la région des Grands Lacs.

Ces échanges permettront de contribuer à une meilleure structuration du mouvement paysan en RDC, ainsi qu’à une meilleure utilisation des ressources naturelles.

Pendant quatre jours, les participant vont travailler pour activer des résultants ci-après :

  • Des réflexions collectives sur les pratiques agricoles durables développées par les exploitations agricoles familiales et les dispositifs d’accompagnement des agriculteurs familiaux existants, et leur comparaison avec d’autres pays dans la région des Grands Lacs pour l’identification des améliorations dans les modalités d’accompagnement ;
  • Création d’un répertoire des savoir-faire et des ressources à mettre en commun sur base de la synthèse des différentes expériences des OP participantes ;
  • Identification des modalités et indicateurs de suivi pour la création à moyen terme d’un référentiel pour le suivi des pratiques agro-écologiques et la réalisation des ODD ;
  • Établissement des mécanismes devant faciliter les échanges d’information et d’expertise entre les pays et les institutions de la région des Grands Lacs dans le domaine de la transition agro-écologique et de la structuration de filières durables.

Rappelons que la région des Grands lacs, l’accès aux intrants est particulièrement difficile. La surexploitation des sols sans apport conséquent des éléments fertilisants entraine leur dégradation avec une perte de plus en plus importante de surfaces cultivables. La dégradation des sols affecte non seulement l’agriculture et la foresterie en diminuant les rendements et en perturbant les régimes hydriques, mais aussi l’environnement dans son ensemble. Ce dernier devient donc moins résilient aux effets des changements climatiques.

 

(Visited 2 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *