Dégradation des terres : Félix Tshisekedi appelle à une mutualisation des efforts pour inverser les tendances

Après sa participation, le lundi 09 mai courant à Abidjan en Côte d’Ivoire, à la 15ème Conférence des Parties à la Convention des Nations Unies (COP15) sur la lutte contre la désertification, le Président de la République démocratique du Congo, a rappelé aux membres de son gouvernement l’urgence de mutualiser les efforts au niveau mondial dans le cadre de la mise en œuvre du Plan-cadre stratégique décennal de la Convention. Ce, afin de permettre l’inversion des tendances de la dégradation des terres et de préserver les ressources hydrauliques.

Ainsi, face à l’urgence d’harmoniser la politique nationale environnementale, de conservation des forêts et de l’écosystème de la RDC, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a chargé le Premier ministre ainsi que Mme le vice-premier ministre, ministre de l’Environnement et Développement durable, d’engager une réflexion sur une future commission interinstitutionnelle. Laquelle, ouverte au monde académique et au secteur privé, se chargera, dans un délai raisonnable, d’harmoniser toutes les politiques issues des différentes structures nationales.

Le chef de l’État a donné ces instructions au cours de la cinquante-troisième réunion du Conseil des ministres du Gouvernement de la République, qu’il a présidée en présentiel le vendredi 13 mai 2022 à la Cité de l’Union africaine à Kinshasa. Dans sa communication, il a épinglé cinq points dont celui relatif à la participation de la République démocratique du Congo à la COP15 tenue à Abidjan autour du thème : « Terre, vie, héritage : de la rareté à la prospérité ».

Ainsi, le premier des Congolais a indiqué que la République démocratique du Congo, en sa qualité de « pays solution », devra joindre à ses engagements, maintes fois exprimés, sa contribution effective dans la mise en œuvre d’actions dans le cadre de la sauvegarde de la planète, et dans la réponse à apporter aux attentes de ses populations.

Signalons en outre qu’au cours de ce Conseil des ministres, la communication du Président de la République a également porté sur la publication du rapport de la XIIème Conférence diplomatique et la mise en œuvre de la feuille de route y afférente ; la nécessité de consolider la conduite de la politique économique et financière ; la problématique de l’approvisionnement en intrants de la Regideso ; et sur la tenue des élections des gouverneurs de province.

Et après l’intervention du Chef de l’État, cette réunion du Conseil des ministres s’est poursuivie avec d’autres points inscrits à l’ordre du jour. À savoir, des points d’informations ; l’approbation d’un relevé des décisions du Conseil des ministres ; et enfin, examen et adoption de dossier et textes.

(Visited 1 times, 1 visits today)

Leave A Comment