RDC : Plus de 12,2 millions USD de la Suède pour appuyer 9000 foyers de petits exploitants agricoles au Kasaï

12,2 millions de dollars américains c’est le montant reçu ce vendredi 05 mai 2022 par le Programme alimentaire mondial des Nations-Unies (PAM ou WFP en anglais) et la FAO pour continuer à améliorer la situation de la sécurité alimentaire des populations les plus vulnérables dans les provinces du Kasaï et du Kasaï central. Ce, en les accompagnant et en renforçant leur résilience face à l’insécurité alimentaire.

Le Royaume de Suède à travers son ambassade en République démocratique du Congo, a procédé ce vendredi 05 mai 2022, à la signature d’un nouveau partenariat avec l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le Programme alimentaire mondial (WFP) des Nations Unies. C’est pour la mise en œuvre du projet « Renforcement de la résilience et des systèmes de subsistance durables des petits exploitants agricoles dans les provinces du Kasaï et du Kasaï Central en République démocratique du Congo », qui va être exécuté de mai 2022 à décembre 2026.

À cet effet, un financement de 12,2 millions de dollars américains est octroyé à ces deux agences des Nations Unies, la FAO et le PAM, en vue d’accompagner des populations les plus vulnérables des deux provinces concernées, à l’occurrence, le Kasaï et le Kasaï-Central. L’objectif étant de créer des opportunités de développement pour les bénéficiaires. Ce, en soutenant le renforcement et l’expansion de la chaîne des valeurs agricole, pour neuf mille (9.000) foyers de petits producteurs agricoles du territoire de Kamonia (Kasaï) et du territoire de Luiza et Kananga (Kasaï Central).

D’après le communiqué de presse nous parvenu, cet appui vise entre autres, à renforcer la résilience communautaire ; à améliorer la sécurité alimentaire et la nutrition ; à assurer la production agricole durable des petits exploitants agricoles afin d’accroître leurs capacités financières et augmenter leurs revenus ; et de soutenir des moyens de subsistance résilients.

Globalement, les organisations communautaires seront également renforcées par des activités qui contribuent à la cohésion sociale, à l’égalité des sexes, à la paix et à la réconciliation. Les principaux axes d’intervention sont : la production agricole et nutrition, l’accès aux marchés et l’appui aux chaînes des valeurs agricoles ainsi que la mobilisation communautaire et l’égalité des sexes.

Pour rappel, depuis plusieurs années, le Programme alimentaire mondial (WFP) des Nations Unies et l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) mettent en œuvre un programme pluriannuel de résilience dans l’Est de la République démocratique du Congo (Nord-Kivu, Sud-Kivu et Tanganyika) et le Nord-Ouest (Nord-Ubangi et Sud-Ubangi). Ce programme est développé en collaboration avec  les autres agences et organismes des Nations Unies, tels que l’UNICEF, l’UNFPA et le HCR.

(Visited 2 times, 1 visits today)

Leave A Comment