Résilience aux effets de la crise russo-ukrainienne : routes de desserte agricole et désenclavement des bassins de production s’inscrivent en priorité (CEE)

Les questions relatives à la gestion des impacts de la crise internationale sur le carburant, celles concernant la résilience au niveau de la production locale, ainsi que l’évacuation des produits internes, mais également le Fonds de promotion de l’industrie pour financer le plus rapidement possible la production des produits alimentaires et bien d’autres, ont été au cœur d’une longue réunion du Comité de conjoncture économique (CEE) présidée, le mercredi 06 avril 2022 à l’immeuble du Gouvernement, par le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde.

Au cours de cette réunion qui a duré plus de 4 heures, élargie aux ministres du Portefeuille, de l’Industrie, des Hydrocarbures, de la Communication et Médias, mais également aux membres de la Fédération des entreprises du Congo (FEC) et des pétroliers, le Chef du Gouvernement et ses hôtes ont examiné plusieurs dossiers notamment celui ayant trait au carburant, mais aussi les mesures qui doivent être prises pour faire face au choc du niveau général des prix au niveau international dû essentiellement à la guerre entre la Russie et l’Ukraine.

C’est ce qu’a révélé le ministre d’État, ministre du Plan, M. Christian Mwando Nsimba, dans le compte-rendu de cette réunion. « Vous avez pu remarquer que nous avons eu à nous concerter avec le secteur pétrolier concernant la gestion de la crise internationale sur le carburant. Nous avons pu examiner ensemble les mesures qu’il faut prendre pour protéger la population. Parce que, comme vous devez le savoir, aujourd’hui, le Gouvernement supporte le coût, en subventionnant à près de 66%, le coût réel qui devrait être supporté à la pompe. Nous avons examiné les mécanismes pour protéger la population et probablement faire supporter l’autre partie par les entreprises qui sont capables de le faire », a-t-il dit à la presse.

Selon le ministre Mwando, les membres du CCE ont examiné avec les ministères sectoriels, les priorités en ce qui concerne la résilience au niveau de la production locale. Pour le moment, un effort sera fait pour la réhabilitation rapide des routes de desserte agricole et le désenclavement des territoires selon les bassins de production.

«Le ministre de l’Agriculture notamment nous a dit qu’à court terme, il était juste question de parier sur l’évacuation des produits internes. Donc pour le moment, un effort sera fait pour la réparation rapide des routes de desserte agricole et le désenclavement des territoires selon les bassins de production. Et également une chasse sérieuse sera faite contre les tracasseries sur les routes de manière à permettre l’accès au marché. Également, le Ministre de l’Industrie nous a fait part de l’option qui a été levée au niveau du Fonds de promotion de l’industrie pour financer le plus rapidement possible la production des produits alimentaires. D’autres mesures seront annoncées par le Conseil des ministres », a souligné Christian Mwando qui chute en révélant que les réserves de change sont restées stables autour de deux milliards sept cent millions de dollars américains.

(Visited 1 times, 1 visits today)

Leave A Comment